galette-fraiche-de-ble-noir-218328Ma cousine parisienne force mon admiration.

Ma cousine parisienne est belle, son boulot est passionnant, son appart est magnifique et elle mène une vie de dingue. Une vie de parisienne.

Il y a quelque temps, ma cousine parisienne est venue passer des vacances dans le Finistère, tout près de chez moi, avec des amis. Parisiens, ça va de soi.

Un jour où il ne pleuvait pas, nous nous sommes retrouvées à la plage : on a pu enfin discuter un peu, se baigner, comparer nos enfants qui bouffaient du sable… C’est alors que ma cousine parisienne m’a présentée à ses amis parisiens.

« Voici ma cousine Aline, elle habite Quimper à l’année. »

Les amis étaient sympas, j’ai souri sans rien laisser paraître. Entre deux nuages, on a continué à bronzer, à rire, à faire pipi dans la mer…

Le soir, je recevais des amis à la maison. Des amis quimpérois, ça va de soi.

Lorsque je leur ai raconté la manière dont j'avais été présentée, ils ont éclaté de rire avec moi. Peut-être l’un d’entre eux a-t-il ajouté : « Ah j’te jure, ces parigots ! » avec cette (toute petite, minuscule) pointe de mépris chauvin qui nous caractérise. Nous les bretons.

Il est vrai qu’habiter Quimper peut passer pour un choix abscons.  Mais habiter Quimper à l’année, ça mérite assurément d’être précisé…